Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[graphic][subsumed][merged small][merged small][merged small]

ÉCOLE ITALIENNE 00000000 PAUL CALIARI, 6000vo GAL DE L'ERMITAGE.

LE CHRIST MORT.

Le corps mort de Jésus-Christ près de son tombeau, soutenu par la Vierge accompagnée de quelque autre personnage, est un sujet souvent traité par les peintres. Les Italiens, ainsi que nous l'avons déja dit dans notre n° 46, ont l'habitude de désigner ce sujet sous le nom de Pitié. Quel sentiment pénible en effet doit inspirer une semblable composition, où se trouvent exprimées de si grandes douleurs remplies de tant de noblesse !

Paul Véronèse a cherché à peindre ce tableau dans la manière du Titien. La carnation de l'ange est d'une fraicheur et d'une beauté admirables; celle du Christ offre la couleur de la mort, mais on y sent encore quelque chose de divin.

Le peintre avait fait ce tableau pour l'église de Saint-Jean et Saint-Paul, à Venise; Charles ser , roi d'Angleterre, en fit l'acquisition, et une copie fut mise en place dans l'église. A la mort du roi, ce tableau fut acheté par le duc de Longueville; la duchesse le donna ensuite à M. Le Nain, conseiller d'état; il passa depuis entre les mains du grand écuyer de France, le comte d’Armagnac, puis dans celles de M. Crozat. Il est maintenant dans la galerie de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg. Gravée en 1582 par Augustin Carache, cette composition l'a été depuis par Gaspard Duchange.

Haut., 4 pieds 4 pouces; larg., 3 pieds.

« AnteriorContinuar »